en trois mots

"Shine Bright", le premier album de Tudyka

Tudyka, qui vient de sortir son premier album (« Shine Bright »), évolue dans un univers musical qui marie les sonorités psychédéliques des années 70/80 à des textures électro soulignées par des rythmes groovy. Un son électro rock porté par des textes qui revendiquent leur force poétique.
Le groupe se définit comme un trio « Rock Poetik » qui pose sur la musique des textes en anglais, français et allemand qui empruntent parfois à Friedrich Nietzsche, Else Lasker-Schüler et Dylan Thomas.

A l’origine de la création de Tudyka, la chanteuse et pianiste Caroline Tudyka, qui signe la plupart des textes et musiques de son groupe éponyme.
Sa voix grave et sensuelle, que l'on aime comparer à celle de Marlène Dietrich, donne à ses chansons une couleur unique, où se mêlent force, élégance et douceur presque murmurée.

D’origine allemande, Caroline Tudyka est arrivée en France dans les années 90 pour suivre les cours du "Studio des Variétés" à Paris. Elle chante et parcourt ensuite l'Europe dans la comédie musicale « Les Nuits Noires de Monde » de Michèle Bernard, avant de présenter ses propres créations sous le nom de Tudyka.
En compagnie de comédiens, elle fonde alors le "Cabaret Poetik", en hommage à Jacques Prévert et de Boris Vian, avant de se tourner vers la musique.

De la coopération avec le batteur et arrangeur Julien Tekeyan (Jehro, Khaled) naîtra un premier EP (« Le temps d'un Soupir »), avant que ne soit créé l’album «Shine Bright », réalisé par John Shamir et Patrice Courtois (Aaron).
Tudyka, c’est Caroline Tudyka (piano/voix), John Shamir (percussions, drum set) et Fabien Mornet ou Pablo Roquefort (guitares).