La Mort du Cowboy

Frappé d'une insomnie mortelle,
tout doucement ton heure s'achève.

Duel au sommet de la vengeance,
garçons vachers à la dégaine.
balles qui fuient dans une transe
et tachent ton corps de dentelle.

Comme une photo de scène,
la mort en robe te saigne.
D'un coup de couteau obscène,
tes chevaux perdus se plaignent.

Revolvers braqués sur ta place,
larmes qui coulent sur ta face.
Tu as désormais cents sommeils
pour creuser ta tombe au soleil.

Frappé d'une insomnie mortelle,
tout doucement ton heure s'achève.
Tué sans remords tu tombes tel,
d'une blessure accidentelle.


(Fabien Mornet)

Back to Lyrics